Err

Brosse pour les chiens Yorkshire

 

 
X
X

 

Aussi appelé silky-terrier et terrier de Sydney, ce chien est depuis toujours un animal de compagnie et n'a jamais été un chien d'utilité. Il est très en vogue partout, aussi bien comme compagnon que dans les expositions canines, grâce à son apparence, à son entrain et à sa personnalité sympathique.

Cette race, issue principalement de croisements entre le terrier australien, plus massif, et le yorshire-terrier, originaire d'Angleterre, est apparue à la fin du XIX siècle et s'est principalement développée dans les États australiens de Victoria et de la Nouvelle Galles-du-Sud, en particulier dans la région de Sydney. Il est aussi probable que le skye-terrier ait contribué à son ascendance, comme le suppose la largeur de ses oreilles. Le terrier de soie est apparu aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale et y connaît depuis une grande popularité. Il est moins répandu au Royaume-Uni, où le yorkshire demeure la race naine de ce type la plus en vogue.

A l'origine, il existait des terriers de soie aux oreilles dressées et d'autres aux oreilles tombantes, Depuis, les oreilles dressées dominent, encore que certains chiots naissent avec les oreilles tombantes, Même s'il s'adapte à la vie en appartement, ce chien n'est vraiment heureux que lorsqu'il a accès à une cour plutôt que de se limiter à une promenade quotidienne. Son pelage n'est pas aussi fourni que celui de son ancêtre, le yorshire-terrier, mais il n'en requiert pas moins un toilettage régulier pour empêcher ses poils de s'emmêler. Pour maintenir sa belle apparence et s'assurer que sa robe distinctive est à son mieux, il faut lui donner un bain tous les deux ou trois mois en utilisant un shampoing pour chien, Dislocation rotulienne, qui affecte les articulations tibia-fémorales ; épilepsie, la dislocation rotulienne peut nécessiter une chirurgie correctrice; l'épilepsie requiert une médication préventive.

La couleur de son pelage...

Corps d'un bleu acier foncé, tête, poitrail et bas des membres d'un fauve intense et brillant. Les chiots naissent noirs avec des points fauves et n'acquièrent leur couleur définitive qu'au bout de trois ans.

L'entretien de son pelage...

Le poil fin et soyeux réclame un brossage et un peignage quotidiens pour éviter les nœuds. Les poils au-dessus des yeux doivent être coupés régulièrement ou attachés. De nombreux propriétaires préfèrent une coupe courte pour l'ensemble du corps. La chevelure flottante d'un Yorkshire d'exposition exige des heures de travail et d'entretien entre deux expositions.

Son foyer d'accueil...

Le Yorkshire est avant tout un compagnon pour adultes, mais il peut s'épanouir au sein d'une famille abritant des enfants responsables. Il n'est pas recommandé dans un foyer avec de jeunes enfants, car sa petite taille le rend vulnérable et, si les enfants le taquinent, il peut répondre par des coups de dents. Ne le prenez pas pour plus fragile qu'il ne l'est et sachez que s'il n'a pas sa dose d'activité physique et mentale, l'ennui et la frustration le guettent. Il peut se montrer agressif envers les chiens de grande taille s'il n'a pas été correctement socialisé, malgré sa taille. Le Yorkshire d'exposition et le Yorkshire de compagnie sont très différents, à la fois par la taille et par le poil. La race sélectionnée pour la compagnie est souvent plus grande et ne possède pas l'abondante chevelure soyeuse des spécimens d'exposition, ces derniers nécessitant des soins constants.

Son milieu...

Peu encombrant dans un appartement, suffisamment résistant pour vivre à la campagne, le Yorkshire s'adapte partout. S'il vit en milieu rural, il faudra surveiller sa tendance à chasser les lapins dans leurs terriers; s'il vit en milieu urbain, il lui faudra un maître attentif à ce qu'il ne se fasse pas marcher dessus dans la rue et prêt à le promener souvent dans un parc ou un jardin.

Son maître...

Fidèle mais exigeant, le Yorkshire a besoin d'un maître très présent. Il est le compagnon idéal d'un senior alerte soucieux d'entretenir sa forme, mais il convient également aux familles sans enfants en bas âge. Ne perdant pas ses poils, cette race convient aux asthmatiques et aux personnes allergiques aux poils de chiens.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Comme la plupart des terriers, le Yorkshire s'entendra très bien avec d'autres animaux du foyer si vous lui laissez le temps de se familiariser avec eux, mais ne le laissez jamais seul en compagnie de petits rongeurs. Un jeune Yorkshire doit être socialisé à ses congénères pour éviter les confrontations à l'âge adulte.

Son besoin d'exercice...

Deux courtes promenades quotidiennes contribueront à le maintenir en forme, mais il appréciera si vous le sortez davantage. Ce chien est un remarquable nageur. Malgré sa taille, il peut faire de longues promenades, n'hésitez pas à en profiter. Plus sa dépense physique sera grande, mieux il se portera, d'autant que c'est un chien qui s'ennuie facilement.

Son éducation...

Le Yorkshire est intelligent et il apprend vite les bases de l'éducation, mais il est têtu, indépendant et trop enclin à se laisser distraire pour les épreuves d'obéissance. En revanche, son énergie et son enthousiasme peuvent faire de lui une star des petits parcours d'agilité.

Sa santé...

Ce petit chien est ordinairement robuste. Les problèmes éventuels

Ses qualités...

Intelligent, plein d'allant, vif affectueux, aux besoins d'exercice adaptables, robuste, facile à transporter et doté d'un poil hypoallergénique.

Ses défauts...

L'entretien de son poil est contraignant. Il peut devenir jappeur et donner des coups de dents s'il est mal éduqué. Les mâles sont sujets à des comportements hypersexuels, généralement résolus par la castration. Cette race ayant le vent en poupe, choisissez un éleveur sérieux qui veille à la santé et à l'équilibre psychique de ses chiots. Les malformations vertébrales, le maladie de Legg-Perthes (destruction de la tête du fémur), la cataracte, l'épilepsie et le souffle cardiaque.Le nom peu commun du shih-tzu signifie littéralement «chien-lion», une image confirmée par le fait que, traditionnellement, la robe de cette race était blonde. Il a été conçu comme animal de compagnie plutôt que comme chien d'utilité.

Les origines du shih-rzu remontent à la Chine impériale. Le dalaï-lama, qui régnait alors sur le Tibet, offrit à l'empereur de Chine des lhassa­apsos, lesquels furent conduits dans la Cité interdite à Beijing. Ces petits chiens furent ensuite croisés avec des pékinois, qui y étaient alors en résidence, et c'est ainsi que fut créé le shih-rzu il y a plus de 400 ans. Ce chien demeura inconnu en Occident jusqu'aux années 1930 et ce n'est que 30 ans plus tard qu'il fut introduit aux États-Unis; depuis, sa popularité n'a cessé de croître.

Le shih-tzu est une race très déterminée, d'une nature assurée et extravertie. En dépit de sa petite taille, il est doté d'une véritable personnalité et, en particulier si on l'acquiert dès son plus jeune âge, il établira avec ses maîtres des liens solides. C'est probablement la raison pour laquelle les shih-tzus ont toujours vécu parmi les gens. Étant d'excellents compagnons, ils sont particulièrement adaptés à la vie familiale. Ils sont heureux en milieu urbain, là où il n'est pas du rout pratique de garder des races plus imposantes. Le seul inconvénient possible: le temps considérable qu'il faut consacrer à leur roilettage afin d'empêcher leur pelage abondant de s'emmêler. Les poils sur le dessus de la tête sont généralement attachés.

Avec sa face qui évoque un chrysanthème et sa cascade de poils, ce petit chien est pourtant loin d'être uniquement un bel objet: il est robuste et doté d'une forte personnalité. Joyeux, extraverti, très sociable et affectueux sans pour autant être «pot de colle», il constitue un excellent chien de compagnie dont le caractère indépendant, typique des races orientales, est difficilement compatible avec l'obéissance. Très

La couleur de son pelage...

Toutes les couleurs de robe sont admises. La liste blanche sur le front et le blanc à l'extrémité de la queue sont très appréciés.

L'entretien de son pelage...

L'entretien de la robe est contraignant: un brossage quotidien d'une demi-heure, un peignage de la barbe et des favoris et un petit nœud au-dessus de la tête pour empêcher les poils de tomber sur adaptable, il est aussi heureux de sommeiller sur un coussin que de se promener dans la nature. Fait rare, ce chien adore la compagnie des chats. Son seul inconvénient majeur est sa robe très abondante qui réclame des soins quotidiens. Originaire de Chine, le Shih-Tzu descend des chiens lions tibétains présentés à l'empereur. Il a été introduit en Occident au début du XX siècle, mais d'abord assimilé au Lhassa Apso du Tibet avant de devenir une race à part entière dans les années 1930, race dont la popularité n'a cessé de croître. les yeux. Sans compter des bains réguliers, tous les mois ou tous les quinze jours selon le mode de vie. La robe peut être coupée courte toutes les quatre à six semaines, ce qui n'empêche pas un entretien quotidien. Un poil négligé feutre et s'emmêle, entraînant des problèmes cutanés et un inconfort majeur pour le chien. Il est indispensable de lui consacrer du temps.

Son foyer d'accueil...

Solide, facile à vivre, enjoué, le Shih­T zu convient parfaitement à une famille disposée à le faire participer à toutes ses activités, à accepter son manque relatif d'obéissance, son caractère indépendant et à entretenir quotidiennement son poil abondant Il est très gentil avec les enfants si ces derniers sont attentifs à lui et fait un excellent partenaire de jeu. En revanche, il n'est pas recommandé dans les foyers avec des enfants en bas âge.

Son milieu...

Ce petit chien est idéalement adapté à la vie urbaine, mais peut vivre partout Il apprécie d'avoir un jardin pour s'ébattre en plein air, mais il sait se contenter de trots à quatre courtes promenades quotidiennes.

Son maître...

Si vous souhaitez un chien gai, joueur et amusant et si vous aimez lui prodiguer des soins quotidiens, cette race est faite pour vous. Sachez être affectueux mais ferme en lui montrant que c'est vous le chef Enfin, socialisez-le correctement et jouez beaucoup avec lui.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

S'il est correctement socialisé, le Shih-Tzu s'entend généralement très bien avec tous les animaux.

Son besoin d'exercice...

Il s'adapte à tous les modes de vie. Il apprécie autant les longues balades que les courtes promenades et les jeux dans le jardin. S'il vit en appartement, sortez-le quatre fois par jour pour le maintenir en forme.

Son éducation...

S'il est éduqué avec gentillesse mais fermeté, ce chien éveillé et curieux est tout à fait capable de coopérer et d'apprendre les bonnes manières. Cependant il a son caractère et n'est pas un modèle d'obéissance. Il faut l'éduquer pour le plaisir et non pour la compétition, toujours de façon ludique et stimulante.

Ses qualités...

Enjoué, gai, gentil, affectueux, sociable, fidèle, attentif, actif, affirmé, petit mais robuste, adaptable et très sociable avec les enfants.

Ses défauts...

L'entretien de son poil est très contraignant. L'apprentissage de la propreté peut être délicat. Ses yeux sont fragiles.

Sa santé...

Généralement de santé robuste, le Shih­Tzu peut malgré tout être sujet à des troubles cardiaques, des pathologies rénales, certaines maladies du sang, une dégénérescence des disques intervertébraux, et des affections oculaires (ulcères ou conjonctivite).

 
 


 
Création et Référencement ID Agir