Brosse pour les chiens Welsh Corgi Pembroke

 

 
X
X

 

Figurant parmi les plus petits chiens de travail, le Pembroke était utilisé pour conduire le bétail. Il le faisait avancer en mordillant les jarrets des bêtes ­une tâche qui réclamait un chien affirmé et dynamique. Peu encombrant, il est un compagnon très gai, très actif et un excellent gardien. Autoritaire et souvent excitable, il convient de ne pas trop le manipuler. Il doit se dépenser physiquement et avoir l'esprit toujours en éveil, d'où l'intérêt de stimuler son intelligence. Cette race peut obtenir de bons résultats aux concours d'obéissance, d'agilité et de travail (conduite de troupeaux), mais a surtout besoin de participer activement aux activités familiales. Ses origines sont obscures. On distingue le Welsh Corgi Pembroke et le Welsh Corgi Cardigan qui ont chacun un standard distinct depuis 1934, mais se ressemblent beaucoup. Le Pembroke, plus petit et plus extraverti, est le plus populaire, surtout depuis son adoption par la famille royale britannique.

La couleur de son pelage...

La couleur de la robe est uniforme: rouge, fauve charbonné, fauve ou noir et feu, avec ou sans panachures blanches aux membres, au poitrail et au cou, un peu de blanc sur la tête étant admis.

L'entretien de son pelage...

Son poil est d'un entretien facile et ne réclame qu'un brossage hebdomadaire (quotidien en période de mue, deux fois par an) afin d'ôter les poils morts.

Son foyer d'accueil...

Le Pembroke adore la vie de famille. Il est le compagnon idéal des enfants responsables, mais souvent trop excitable pour tenir compagnie à des enfants en bas âge ou très turbulents. S'il y a de jeunes enfants au foyer, il faut apprendre à ce chien à ne pas mordiller leurs chevilles, un instinct hérité de sa fonction d'origine, la conduite des troupeaux de moutons.

Son milieu...

Le Pembroke est fait pour la vie à la campagne, mais il peut s'adapter à une vie urbaine s'il reste suffisamment actif Il doit avoir accès à un jardin, de préférence un parc, pour dépenser son énergie débordante.

Son maître...

Le Pembroke est «un grand chien dans un petit gabarit» et vous conviendra donc si vous souhaitez retrouver toutes les qualités d'un grand chien, sans l'encombrement. Il lui faut un maître ferme qui se pose en chef de meute, sinon il prendra vite l'ascendant. Il est le compagnon idéal des maîtres actifs qui ont suffisamment de temps pour le promener, l'éduquer et le faire jouer, car c'est un chien énergique qui a besoin d'être toujours en action.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

S'il a été correctement socialisé, le Pembroke s'entend bien avec ses congénères et les chats du foyer. Certains mâles se montrent agressifs envers d'autres mâles. Soyez vigilant si vous possédez des lapins ou des hamsters, car ce chien n'a rien perdu de son instinct de ratier.

Son besoin d'exercice...

Court sur pattes, le Pembroke n'a pas besoin d'autant d'exercice que la plupart des chiens de travail et une promenade quotidienne dans un parc suffit à le garder en forme, mais il est très endurant et apprécie les longues balades pour courir en toute liberté et les parties de jeu interminables où il peut dépenser son incroyable énergie..

Son éducation...

Ce chien intelligent est assez facile à éduquer avec douceur et autorité, mais il se lasse vite. En tant que chien de travail, il avait l'habitude de prendre l'initiative et non d'obéir aveuglément aux ordres. Il déteste les exercices répétitifs et a besoin d'être récompensé pour être motivé. Réussissez à capter et maintenir son intérêt et il n'aura qu'une envie: vous montrer combien il est intelligent!

Ses qualités...

Extraverti, vif, sociable, actif, enjoué, les fermes que dans les palais royaux, énergique, courageux, robuste et excellent gardien.

Ses défauts...

Il peut être bruyant et mordiller les mollets s'il a été mal éduqué. Il faut surveiller son poids, car un surpoids serait mauvais pour son dos long.

Sa santé...

Le Pembroke est robuste et vit longtemps, mais ses courtes pattes et son dos long le prédisposent à des problèmes de dos. Il peut aussi être sujet à des troubles héréditaires comme la dysplasie de la hanche, la maladie de von Willebrand (trouble de la coagulation du sang) et l'atrophie rétinienne progressive (dégénérescence de la rétine aboutissant à la cécité).

 
 


 
Création et Référencement ID Agir