Brosse pour les chiens Terrier tibétain

 

 
X
X
X

 

Contrairement à ce que son nom laisse entendre, ce terrier asiatique fut conçu comme chien de berger plutôt que comme chasseur d'animaux nuisibles (un rôle que jouent la plupart des terriers). À certains égards, ce chien ressemble à une version réduite du bobtail.

Le terrier tibétain est étroitement apparenté à un autre chien tibétain, le lhassa-apso qui est plus petit, mais ses origines demeurent obscures. Malheureusement, le premier recensement occidental de cette race, publié en 1895, le décrivait comme un terrier sur la simple foi de son apparence et cette appellation erronée lui est restée. Ce n'est que dans les années 1930 que ces chiens firent leur apparition en Occident et en 1956 qu'on les vit pour la première fois en sol américain. Au Tibet, leur long pelage était généralement tondu en même temps que celui des moutons et ensuite mêlé à des poils de yak pour la confection des vêtements. Même si on croit que beaucoup de représentants de cette vieille race ont été rués depuis le début du régime communiste en Chine, il est probable que certains d'entre eux sont encore employés comme chiens de berger dans les zones les plus reculées du Tibet.

Même s'il est un chien de berger, le terrier tibétain est perçu aujourd'hui en Occident comme une bête d'exposition et un animal de compagnie. Comme chien d'utilité, il peut monter sur le dos des moutons dans les passages étroits afin de contrôler leurs déplacements. C'est un animal d'une grande douceur, bien disposé envers les membres de sa race et envers les autres chiens de raille semblable. Sa longue robe ne doit pas être coupée, mais laissée à son état naturel.

A l'exception de son nom, le Terrier tibétain n'a rien des Terriers, mais tient à la fois d'un petit Bobtail et du Lhassa Apso. Avec ses longs poils hirsutes - qui font tout son charme - et son tempérament joyeux, c'est un formidable compagnon. Solide, extraverti et affectueux, il s'intègre à tous les environnements, ou presque, et adore la vie de famille. Il a essentiellement besoin d'attention.

La couleur de son pelage...

Toutes les couleurs et combinaisons de couleurs à l'exception du chocolat et du foie. Mais cela n'importe que si votre chien participe à des expositions.

L'entretien de son pelage...

Le poil, abondant et fin, et le sous-poil de laine fine réclament beaucoup d'attention. Un brossage quotidien est indispensable pour éviter les nœuds. Le poil de la face doit être nettoyé après chaque repas. Une séance de toilettage est recommandée toutes les huit à dix semaines. Certains maîtres préfèrent car il aime être entouré et son poil nécessite, bien sur, un entretien assez contraignant. À la fois chien de compagnie, chien de garde et chien de berger, il vivait autrefois dans les montagnes tibétaines, sous un climat rigoureux, où il était très apprécié. Il avait la réputation d'aller là où les hommes n'avaient pas accès et de retrouver les objets égarés. La race n'a été introduite en Occident qu'en 1926 et, au départ, elle a été éclipsée par le Lhassa Apso. Mais elle est aujourd'hui devenue très populaire, notamment en France

Son foyer d'accueil...

Le Terrier tibétain est le chien familial idéal. Débordant d'énergie, il est très attaché à sa famille et aime participer sans réserve à toutes les activités. C'est un chien extrêmement gentil avec les enfants, à condition que ces derniers apprennent à le traiter avec respect.

Son milieu...

Très adaptable, le Terrier tibétain est aussi heureux en ville qu'à la campagne. L'essentiel, pour lui, est la présence de sa famille «humaine».

Son maître...

Les chiots peuvent se montrer très exubérants et réclament une éducation ferme. Un maître expérimenté est donc le mieux placé pour en tirer le meilleur parti. Le Terrier tibétain a surtout besoin de faire partie de la famille et de recevoir beaucoup d'attention.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

En général, ce chien s'entend bien avec ses congénères. Mais les chiots étant souvent très remuants, il est important de leur apprendre à bien se comporter avec les chats et d'autres petits animaux.

Son besoin d'exercice...

Ce chien s'adapte au mode de vie de son maître et apprécie les promenades. Il ne se dépensera jamais trop au vu de son dynamisme et de son endurance et sera toujours prêt à vous accompagner, où que vous alliez.

Son éducation...

Ce petit chien a du tempérament. Il aime plaire, mais réclame une éducation ferme et cohérente et, surtout, précoce. Son énergie débordante doit être canalisée, par exemple dans les concours d'obéissance et d'agilité.

Ses qualités...

Solide, équilibré, fidèle, intelligent, vif et non agressif, il aime la famille, apprend vite, est bon gardien.

Ses défauts...

Très actif, il aime grimper et sauter: si les chiots ne sont pas pris en main de bonne heure, ils risquent de devenir hyperactif et bruyant. La race exige beaucoup d'attention, qu'il s'agisse d'entretien du poil ou de besoin d'activités en famille.

Sa santé...

Le Terrier tibétain est généralement très robuste, mais avant de choisir un spécimen, vérifiez auprès de l'éleveur qu'il est indemne de dysplasie de la hanche, d'atrophie rétinienne progressive (dégénérescence de la rétine) et de luxation du cristallin. Autres problèmes éventuels: luxation de la rotule et hernies.

 
 


 
Création et Référencement ID Agir