Brosse pour les chiens Skye Terrier

 

 
X
X

 

Le Skye Terrier est un petit chien très digne, deux fois plus long que haut, doté d'un fort caractère et dont il faut gagner le respect. Jadis chien de chasse au renard, au blaireau et à la martre, il est aujourd'hui devenu chien de compagnie. C'est un animal intelligent, sensible, mais entêté, plus calme que la plupart des Terriers et très adaptable sur le plan de l'activité physique. Il est très attaché à son maître, souvent de manière exclusive, mais l'importance d'une socialisation précoce. Comme tous les Terriers, il ne doit pas rester seul avec des lapins ou des hamsters. Ses ancêtres étaient des Terriers rustiques, originaires des Highlands d'Écosse. Ce chien de chasse est devenu un chien d'exposition très en vogue en Grande-Bretagne, au XIX siècle, lorsque la reine Victoria l'adopta, mais sa popularité a beaucoup diminué depuis. Il reste d'ailleurs assez rare en France.

La couleur de son pelage...

La robe peut être noire, gris clair ou foncé, fauve ou crème, toujours avec les extrémités noires. Une petite tache blanche sur le poitrail est admise. Les chiots (excepté à robe crème) naissent noirs et changent de couleur à l'âge de 3 ou 4 mois.

L'entretien de son pelage...

Son poil long et dur nécessite un peignage deux fois par semaine pour lui éviter de feutrer et le poil autour des yeux et du museau doit être nettoyé tous les jours. Les femelles stérilisées ont tendance à développer un poil plus doux et plus laineux qui exige des peignages plus fréquents. La robe peut être coupée court, pour un entretien plus facile.

Son foyer d'accueil...

Certains individus sont d'excellents chiens familiaux, qui s'attachent à l'ensemble de la famille, mais cette race n'est pas idéalement faite pour la vie de famille. Habituellement doux et facile à vivre avec son maître, ce chien déteste être taquiné et peut vouloir mordre si vous l'effarouchez. Il est donc déconseillé aux foyers avec de jeunes enfants.

Son milieu...

Ce chien est heureux là où est son maître, l'idéal pour lui est d'avoir accès à un jardin clôturé qui deviendra son terrain de jeu, mais il s'adapte à la vie en appartement, à condition d'être sorti plusieurs fois par jour pour se dépenser physiquement et éviter l'ennui.

Son maître...

Ce n'est pas un chien qui convient à tout le monde. Extrêmement fidèle sans être servile, il a besoin d'un maître à la personnalité aussi forte que la sienne, qui apprécie son caractère entêté et lui consacre toute son attention. La compagnie lui est indispensable et s'il reste seul trop longtemps, il risque de s'ennuyer et de devenir destructeur.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Naturellement affirmé et dominant, le Skye Terrier a besoin d'être socialisé à ses congénères dès son plus jeune âge, afin de cohabiter harmonieusement avec eux à l'âge adulte. Il accepte les chats du foyer s'il est élevé avec eux. En revanche, il ne peut pas cohabiter avec des lapins ou des hamsters.

Son besoin d'exercice...

Son besoin d'exercice est modéré, mais un individu adulte apprécie d'être promené une heure par jour. Les chiots ne doivent pas être trop sollicités physiquement au risque de voir leur croissance osseuse perturbée. Augmentez progressivement la durée des promenades à partir de six mois.

Son éducation…

Ce n'est pas un chien simple à éduquer Son tempérament très fort ne rend pas l'obéissance aisée. Intelligent, il apprend vite mais n'accepte de faire que ce qu'il juge bon de faire, d'où l'importance d'une éducation ferme, cohérente et basée sur la récompense.

Ses qualités...

Affectueux, très fidèle, à forte personnalité, courageux, digne, joyeux, bon gardien et joueur avec ses maîtres.

Ses défauts...

Une socialisation précoce est nécessaire pour l'empêcher de devenir méfiant à l'égard des étrangers et agressif envers d'autres animaux. Extrêmement têtu. Il ne supporte ni d'être attaché, ni d'être enfermé. Exclusif, il réserve son affection à son maître seul.

Sa santé...

Cette race est de santé robuste. Problème éventuel: une chondrodysplasie (trouble de la formation et de la croissance des os) entraînant une boiterie chez les chiots ayant été soumis à des efforts physiques excessifs.

 
 


 
Création et Référencement ID Agir