Brosse pour les chiens Setter anglais

 

 

X

X

X

X

X

 

Le setter gordon est aussi connu sous le nom de setter noir et feu, en raison de sa coloration distincte. On rencontre ces chiens moins souvent que par le passé, ce qui témoigne peut-être de leur nature active et industrieuse.

Le serrer gordon est ainsi nommé en l'honneur du duc de Richmond et Gordon, qui joua un rôle de premier plan dans la création de cette race dans les années 1820. Son but était de concevoir un chien de chasse plus robuste et endurant que les autres setters. Entre autres races qui entrèrent dans ses croisements figurent divers colleys, de sorte que les premiers setters gordon encerclaient le gibier à plumes lorsqu'ils le détectaient, à la façon d'un chien de berger, avant de s'asseoir pour signaler sa présence.

Le setter gordon est un très beau chien, toujours doté de l'endurance recherchée par le duc. Il est donc incroyablement actif et exige beaucoup d'exercice. Ne songez pas à en avoir un si vous vivez en zone urbaine. Même à la campagne, les longues promenades quotidiennes sont essentielles pour éviter qu'il s'ennuie et devienne destructeur. Dans un environnement adéquat où il aura beaucoup de temps pour l'exercice, il deviendra un compagnon réceptif et de qualité. Comme pour beaucoup de chiens de chasse, il existe une légère différence entre ceux qu'on voit sur le terrain et ceux - un peu plus gros - qui sont montrés dans les expositions.

La beauté et la gentillesse de ce chien de chasse en font un chien d'exposition et de compagnie populaire. Plus doux que les autres Setters, il est un excellent compagnon, à condition d'avoir suffisamment d'exercice et d'affection. Sociable, il est dévoué aux siens et ne supporte pas de rester seul. Il est également très dynamique et, dans sa jeunesse, assez exubérant. Il ne convient pas aux inconditionnels de la propreté, car son poil est salissant et se retrouve partout.

C'est le plus ancien des chiens d'arrêt anglais. Baptisé «setter» en raison de la position presque couchée par laquelle il signalait le point de chute du gibier à plumes, ce chien a fait l'objet d'un long travail de sélection à partir de 1825. Il est aujourd'hui un chien de compagnie très apprécié, à condition d'éviter les chiots issus de lignées de chasseurs, généralement trop remuants pour rester sagement à la maison.

La couleur de son pelage...

La robe est noir et blanc (blue belton), orange et blanc (orange belton), Citron et blanc (lem on belton), marron et blanc (liver belton) ou tricolore - noir, blanc et feu ou marron, blanc et feu. Une robe dite «Belton» est une robe blanche parsemée de fines tâches ou de mouchetures.

L'entretien de son pelage...

Son poil long, soyeux et légèrement ondulé réclame un brossage et un peignage réguliers destinés à ôter les poils morts et prévenir les nœuds. Après chaque promenade dans la nature, éliminez les saletés par un peignage minutieux. Les chiens d'exposition subissent un modelage de leur robe. La stérilisation peut rendre le poil plus épais et plus laineux, réclamant des soins supplémentaires.

Son foyer d'accueil...

Le Setter anglais apprécie la compagnie des enfants et souhaite participer pleinement aux activités familiales. Il représente un excellent compagnon, à condition d'avoir suffisamment d'espace et d'exercice. Les jeunes chiens sont souvent trop turbulents pour vivre aux côtés d'enfants en bas âge qu'ris risquent de renverser Involontairement.

Son milieu...

Ce chien ne supporte pas d'être enfermé. Il s'épanouit mieux dans une maison de campagne que dans un environnement urbain. La vie en appartement ne lui convient pas. Il doit disposer d'un jardin efficacement clôturé, car c'est un fugueur…

Son maître...

Seuls les maîtres qui aiment les longues promenades par tous les temps peuvent envisager cette race. Le Setter anglais réclame un maître patient, persévérant et sachant répondre à son besoin de contacts humains. Une grande famille dynamique qui a le temps de le promener, de le faire jouer et de l'éduquer est l'idéal pour lui.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Ce chien s'entend très bien avec d'autres animaux. Il faut lui apprendre à ne pas pourchasser les chats. Il est souvent trop turbulent pour la sécurité et le confort des rongeurs.

Son besoin d'exercice...

Le Setter anglais a été sélectionné pour parcourir des kilomètres et doit donc pouvoir courir tous les jours en liberté. Ne soumettez pas un chiot à des efforts excessifs au risque de perturber sa croissance osseuse: augmentez progressivement la durée de ses promenades à partir de l'âge de six mois. C'est à ce moment qu'il faut lui apprendre le rappel, car s'il n'est pas éduqué correctement, ce chien tend à rester sourd, une fois lâché.

Son éducation...

Il existe des différences considérables entre les individus: certains apprennent facilement, d'autres se montrent très têtus. Toujours est-il que ce chien n'est pas un modèle d'obéissance. Vous obtiendrez les meilleurs résultats avec une approche patiente, persévérante et basée sur les récompenses. Les réprimandes ne mèneront à rien.

Ses qualités...

Affectueux, doux, sociable, fiable avec les enfants, adaptable, dynamique; bref, un bon chien de compagnie.

Ses défauts...

Malgré son élégance, n'oubliez pas que c'est un chien de grande taille assez turbulent et maladroit dans la maison. Il a tendance à baver: Les jeunes chiens sont très exigeants, se développent lentement et, s'ils n'ont pas assez d'exercice et d'attention, peuvent devenir destructeurs et casse-cou. Il perd ses poils.

Sa santé...

La race est sujette à la dysplasie de la hanche, à l'hypothyroïdie et aux allergies cutanées. Certains chiots sont sourds de naissance.Le malamute d'Alaska tient son nom d'une tribu inuit, les Mahlemut, qui vit dans le nord-ouest de l'État, près du détroit de Kotzebue. Il s'agit d'un chien d'attelage très puissant et, comme beaucoup de races semblables, il hurle à la façon d'un loup plutôt que d'aboyer.

L'ascendance du malamute d'Alaska remonte aux premiers chiens domestiqués en Alaska il y a des milliers d'années. Depuis, il s'est avéré pour les habitants de cette région une véritable bouée de sauvetage, leur fournissant notamment un moyen de transport vital. Ces chiens travaillent en équipe, tirant des traîneaux chargés de vivres et dirigés par un conducteur ou meneur de chiens. Peu de races sont aussi bien adaptées à leur environnement que le malamute d'Alaska.

Ses épaules massives, alliées à un corps puissant, lui donnent la force nécessaire pour tirer un traîneau, alors que sa large poitrine lui confère une excellente capacité pulmonaire qui l'aide à pousser l'oxygène jusque dans le sang et les muscles. Son sous-poil, qui mesure jusqu'à 5 cm d'épaisseur, l'aide à conserver l'air chaud près de la peau, ce qui lui permet de travailler par des froids mordants. La dense couche supérieure de son pelage, à l'épreuve des intempéries et plus épaisse sur le dos, empêche la neige d'y pénétrer. Enfin, ses puissantes pattes lui permettent de ne pas s'enfoncer dans la neige. Ces chiens doivent être fermement dressés, sinon ils risquent de devenir un handicap pour leur maître. Le châtrage est important afin de contrôler la nature dominante du mâle, qui autrement peut s'attaquer à d'autres chiens. Les bêtes de cette race désirant instinctivement devenir chef de meute, elles peuvent causer de graves ennuis si on ne les contrôle pas.

Il est sociable, calme et affectueux, mais il reste un chien de travail, surnommé la «locomotive des neiges» en raison de son énorme puissance. Il a besoin d'être stimulé par des activités sportives telles que la course de traîneau…

La couleur de son pelage...

La robe comporte toutes les nuances du gris jusqu'au noir ou du zibeline jusqu'au rouge, avec du blanc sur le ventre et une partie des membres, ainsi qu'une marque plus ou moins foncée en forme de bonnet sur le crâne ou de masque sur la face. La seule couleur uniforme autorisée est le blanc.

L'entretien de son pelage...

Le poil épais doit être peigné régulièrement et minutieusement, trois ou quatre fois par semaine, pour éliminer les poils morts. Cette race mue abondamment une fois par an, période pendant laquelle elle réclame des soins supplémentaires.

Son foyer d'accueil...

À condition d'avoir suffisamment d'occupations, le Malamute est un chien familial particulièrement sociable. Même s'il se montre généralement patient, sa présence n'est pas souhaitable dans les foyers avec de jeunes enfants car, avec sa force colossale, il risque de les blesser accidentellement en voulant jouer: charges. Il peut être un excellent compagnon, mais il est déconseillé aux maîtres débutants de par sa puissance, son entêtement et son atavisme de chasseur. Développée à l'origine par des Inuits d'Alaska, la race a failli s'éteindre dans les années 1920. Sauvée par quelques cynophiles américains, elle a été reconnue aux États-Unis en 1935. Son élevage en France a débuté en 1975, mais les effectifs restent modestes.

Son milieu...

Ce chien est totalement inadapté à la vie urbaine. Il a besoin de vastes étendues où il peut courir et utiliser ses talents de chien de travail. Une maison sans voisins trop proches est préférable, car le Malamute se met parfois à hurler:

Son maître...

Il lui faut un maître dynamique, au caractère affirmé, qui apprécie de sortir par tous les temps, capable de le faire travailler, d'entretenir son poil et de lui donner l'affection qu'il réclame. Si vous aimez la randonnée et vivez non loin d'un club de courses de traîneau, le Malamute est fait pour vous.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Soyez prudent 1 Le Malamute a tendance à pourchasser tout ce qui bouge. Il accepte généralement les chats du foyer s'il est élevé avec eux, mais n'est pas digne de confiance avec les animaux de ferme. Il peut se montrer agressif envers des congénères du même sexe, d'où l'importance d'une socialisation précoce.

Son besoin d'exercice...

Un Malamute adulte doit parcourir au moins 6 kilomètres par jour, mais il n'y a pas de maximum, c'est un chien infatigable. Soyez vigilant si vous le promenez à proximité du bétail. Les chiots en pleine croissance ne doivent pas faire d'efforts excessifs: augmentez progressivement la durée de leurs promenades entre 6 et 18 mois.

Son éducation...

Cette race est très difficile à éduquer: Elle est intelligente, mais guère disposée à obéir: Elle apprend vite, mais se lasse tout aussi vite des séances d'éducation. Alors éduquez le de bonne heure et soyez extrêmement patient. Ce chien affirmé réclame un maître sachant imposer son autorité fermement mais sans brutalité.

Ses qualités...

Intelligent, infatigable, affectueux, patient avec les enfants, digne, propre et presque sans odeur

Ses défauts...

Exigeant et dominant, il n'est pas recommandé aux maîtres débutants. Imposant, puissant et têtu, il réclame beaucoup d'exercice. Il tend à prendre en chasse tout ce qui bouge et à se montrer agressif envers ses congénères. Sa mue est très abondante.

Sa santé...

Parmi les problèmes rencontrés, citons la dysplasie de la hanche, la cataracte, les troubles thyroïdiens, la dilatation/torsion de l'estomac et les irritations cutanées. Les reproducteurs doivent être certifiés indemnes de dysplasie de la hanche et de tares oculaires.

 
 


 
Création et Référencement ID Agir