Err

Brosse pour les chiens Scottish Terrier

 

 
X
X

 

Au premier abord, le Scottish Terrier donne l'impression d'être plus sérieux que la plupart des Terriers, voire austère. Ceux qui le connaissent bien savent que ce n'est pas vrai. Réservé, voire méfiant envers les étrangers, ce chien est un compagnon enjoué, vivant, fidèle et étonnamment sensible au sein de sa famille. Certes, son caractère est très affirmé et extrêmement entêté. S'il n'a pas un maître au tempérament aussi fort que le sien, il risque donc de devenir le chef du foyer. Il possède un instinct de chasseur très développé, un sens marqué de la propriété et ne supporte pas qu'on l'embête ou qu'on le manipule sans égards.

Les Terriers originaires des hauts plateaux d'Écosse ont une longue histoire et n'ont été séparés en races distinctes qu'à la fin du XIX siècle. Le standard de race du Scottish Terrier a été établi en 1880, et ce petit chien n'a pas tardé à devenir un emblème de l'Écosse aussi populaire que le kilt ou la cornemuse.

La couleur de son pelage...

La robe la plus répandue est noire, mais elle peut aussi être froment ou bringée.

L'entretien de son pelage...

Le poil nécessite un brossage minutieux deux fois par semaine à l'aide d'une brosse dure en soie de sanglier, ainsi qu'une épilation à la main tous les deux à trois mois. Négligé, il devient trop long et gêne le chien. Les chiens d'exposition réclament un modelage de leur robe: une coupe courte sur le dos, des poils laissés flottants sur les flancs, une barbe et des sourcils hirsutes. Les chiens de compagnie peuvent faire l'objet d'une coupe courte, plus pratique, mais qui affecte la texture du poil, contrairement à l'épilation.

Son foyer d'accueil...

Le Scottish Terrier peut faire un bon chien familial s'il est élevé avec respect au sein d'un foyer, mais il est enclin à réserver son affection à une personne en particulier. Il peut être jaloux des enfants si ces derniers lui volent sa part d'attention et il ne doit pas être manipulé avec brusquerie.

Son milieu...

Le Scottish Terrier peut vivre en ville ou à la campagne, à condition d'avoir de la compagnie et de pouvoir se dépenser physiquement. Il doit avoir accès à un jardin et il adore gratter et creuser la terre, mais ce dernier doit être bien clos, car il peut sauter quatre fois sa taille ou creuser un tunnel sous la clôture pour aller explorer le monde extérieur. Actif, voire remuant, il n'est pas adapté à une vie trop sédentaire en appartement.

Son maître...

Ce Terrier réclame un maître expérimenté, au caractère fort, qui apprécie son esprit d'indépendance et son autorité naturelle, mais ne recherche pas un modèle d'obéissance. Il a absolument besoin de compagnie, de promenades et de jeux fréquents.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Une socialisation précoce est nécessaire pour éviter que le Scottish Terrier devienne agressif envers ses congénères à l'âge adulte. Il s'entend bien avec les chats du foyer s'il est élevé avec eux, mais adore pourchasser les chats étrangers. Il ne peut pas cohabiter avec des lapins ou des hamsters.

Son besoin d'exercice...

Le Scottish Terrier est un chien actif qui a besoin de marcher au moins une demi-heure par jour à une allure rapide et de jouer beaucoup. Il est très adaptable, aussi heureux de jouer en appartement que de faire de longues balades dans la campagne. Ne l'emmenez pas pour faire votre jogging, ses courtes pattes ne sont pas adaptées à la course.

Son éducation...

C'est un chien assez difficile à éduquer. Il n'accepte de coopérer que lorsqu'il l'a décidé. Ce n'est pas un modèle d'obéissance et son éducation doit être rigoureuse, quoique sans brutalité. Il a besoin de respecter son maître et d'être respecté. Il s'offusque facilement et montre les dents si l'on emploie des gestes violents pour le faire obéir.

Ses qualités...

Fidèle, très attaché à son maître, intelligent, protecteur, digne, courageux, enjoué, indépendant, vigilant

Fonction d'origine: chasseur de nuisibles (blaireaux, renards ... ) et/ou se montrer agressif envers des étrangers ou des congénères s'il n'a pas été socialisé correctement. L'entretien de son poil est contraignant.

Sa santé...

Même s'il est généralement de santé robuste, ce Terrier peut souffrir de problèmes cutanés, d'allergie aux piqûres de puces, d'ostéopathie crâniomandibulaire (une maladie osseuse très douloureuse), de la maladie de von Willebrand (un trouble de la coagulation sanguine), d'hypothyroïdie et de la «crampe du Scottish» qui se traduit par des troubles locomoteurs.

Ses défauts...

Il peut manifester une agressivité territoriale.

 
 


 
Création et Référencement ID Agir