Brosse pour les chiens Schipperke

 

 
X
X

 

Cette race d'origine belge fut d'abord appelée «spitske», sans doute parce qu'elle provient d'une lignée de spitz, bien que certains croient que son ancêtre est le groenendael. C'est à la fin du XIXe siècle que ce chien commença à être connu sous le nom de schipperke, qui signifie «petit navigateur».

Les véritables origines du schipperke se sont perdues dans la nuit des temps, mais on sait qu'il fut utilisé comme chien de garde et ratier sur les péniches sillonnant les cours d'eau de la Belgique et d'autres pays d'Europe. Avant cela, des représentants de cette race avaient participé à la première exposition canine tenue à Bruxelles en 1690; les candidats y portaient des colliers richement ornés, confectionnés par les artisans qui en étaient propriétaires. Malgré ses racines modestes, le schipperke se mit à gravir les échelons les plus élevés de la société belge lorsque Marie Henriette, reine de Belgique, acquit un membre de la race en 1885. Le schipperke fit son entrée sur la scène internationale d'abord en Angleterre, en 1887, puis aux États-Unis l'année suivante. Au tournant du siècle, ce compagnon animé était le chien le plus populaire dans son pays d'origine.

Le schipperke est une race peu commune dans la mesure où certains individus naissent sans queue. La seule couleur généralement associée à cette race est le noir, encore qu'à l'occasion certains individus présentent une robe différente, par exemple blonde ou crème. L'un des traits les plus sympathiques du schipperke est son dévouement à son cercle immédiat. Compagnon idéal pour une personne seule, il tisse des liens étroits avec son propriétaire. C'est un chien de garde alerte très à l'aise dans un environnement urbain.

Fouineur infatigable et d'une curiosité insatiable, le Schipperke est un chien joyeux, d'une grande vitalité et toujours en alerte. Il est solide et robuste malgré sa petite taille. Très sociable, c'est un compagnon amusant, très attaché à son maître, gentil avec les enfants et un excellent gardien, très aboyeur! Son gabarit compact et son poil facile d'entretien sont parfaitement aptes a une vie moderne, mais il n'est pas fait pour les maîtres qui travaillent toute la journée, car il a besoin de compagnie, d'attention et d'activité. Laissé seul, il fera les pires bêtises. Son origine reste obscure. Son nom signifie soit «petit capitaine» (il tenait compagnie aux bateliers), soit «petit berger» (il gardait les moutons). La race a été exposée pour la première fois dans les années 1600, à Bruxelles. Elle a été introduite au Royaume-Uni et aux États-Unis au XIX siècle, mais n'a jamais obtenu la popularité qu'elle mérite.

La couleur de son pelage...

Sa robe est noir zain, c'est à dire uniformément noire, sans taches ni poils blancs. D'autres couleurs sont tolérées au Royaume-Uni, crème et fauve par exemple, mais beaucoup de pays ne les reconnaissent pas. Pourvu que l'on s'occupe beaucoup de lui, le Schipperke convient aussi bien à un retraité dynamique qu'à une grande famille avec des enfants d'âge scolaire. Il est fidèle et d'une grande gentillesse avec les enfants. Il n'est pas fait pour vous si vous êtes casanier et souhaitez un chien facile à vivre.

L'entretien de son pelage...

Un bon brossage hebdomadaire à l'aide d'une brosse dure en soie de sanglier suffit à maintenir son poil dense en bon état. Des soins supplémentaires sont nécessaires en période de mue (au moins deux fois par an). Heureux partout, mais doit avoir accès à un jardin efficacement clôturé, car il est d'une énergie débordante et n'hésite pas à fuguer pour partir à la découverte du monde extérieur. Il lui est possible de vivre en appartement et d'y être calme, si on lui propose suffisamment d'exercice et de sorties.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Une socialisation précoce est indispensable pour lui apprendre les bonnes manières et la cohabitation avec d'autres animaux, chiens ou chats. Il aime les chevaux. Ce petit chien affirmé ne doit pas être en présence de lapins ou de cochons d'Inde, car son instinct de ratier l'incite à les pourchasser.

Son foyer d'accueil...

Ce chien convient à une famille active qui souhaite que l'animal participe sans réserve à la vie familiale. Le Schipperke adore jouer avec les enfants et se montre protecteur à leur égard, mais à condition d'être traité avec respect.

Son maître...

Ce petit chien actif et affectueux s'épanouit au contact d'un maître qui correspond au même profil que lui, et qui dispose de suffisamment de temps pour le faire jouer.

Son besoin d'exercice...

Toujours prêt à bouger, le Schipperke dépensera une bonne partie de son énergie débordante à courir dans toute la maison.

Son milieu...

Suffisamment robuste pour la vie rurale, suffisamment compact pour la vie urbaine, le Schipperke aime être dehors, marcher en laisse et à s'ébattre librement dans un parc.

Son éducation...

Le Schipperke apprend vite, mais son caractère indépendant, affirmé mais il se lasse vite. Son éducation doit être précoce, douce mais ferme, patiente et cohérente.

Ses qualités...

Fidèle, protecteur, courageux, d'une vitalité débordante, vif, réceptif, enjoué, affectueux et bon gardien.

Ses défauts...

Il adore aboyer et son aboiement est particulièrement sonore. Il peut être destructeur s'il s'ennuie. L'apprentissage de la propreté peut s'avérer délicat.

Sa santé...

Malgré sa santé généralement robuste, il peut être sujet à l'hypothyroïdie, à l'épilepsie, à la dysplasie de la hanche et la maladie de Legg-Perthes (nécrose de la tête du fémur due à une irrigation sanguine insuffisante).

 
 


 
Création et Référencement ID Agir