Brosse pour les chiens Lhassa Apso

 

 
X
X
X

 

Le nom de cette race tibétaine signifie «chien-lion poilu». Le Lhassa-apso s'est développé plutôt en vase clos au fil des siècles, jouant un rôle d'animal de compagnie, mais aussi de chien de garde.

Ces chiens étroitement apparentés au terrier tibétain habitaient les monastères du Tibet, où ils passaient pour être la réincarnation de moines er étaient, à ce titre, jalousement protégés. Pendant des siècles, ils furent tenus à l'abri des étrangers, bien que le dirigeant du pays, le dalaï-lama, en offrît à l'occasion une paire à la famille impériale de Chine. Le Lhassa-apso demeura inconnu en Occident jusqu'au début du xX siècle et était même en voie d'extinction à la fin de la Première Guerre mondiale. En 1928, quelques représentants de la race furent amenés en Grande-Bretagne à des fins de reproduction; peu après, le Lhassa-apso fit son apparition aux États-Unis, mais c'est vers la fin du xX siècle qu'il connut une certaine vogue. Aujourd'hui, il se fait rare dans son pays d'origine.

Bien que cette race soit en général à poil long, certaines portées comptaient à l'origine des chiots à poil court. Une étude menée en 1960 indiquait qu'en moyenne 6 % des chiots naissaient ainsi. Ces spécimens, de plus en rares de nos jours, sont appelés des Il prapsos», L'apparence du Lhassa-apso a été largement façonnée par la nature tibétaine: sa robe épaisse le protège des nuits froides, alors que les poils sous ses pieds fournissent un coussin lorsqu'il se déplace en terrain rocheux; son corps assez long lui offre une bonne capacité pulmonaire et l'aide à mieux respirer l'ai r raréfié des montagnes de son pays.

Le Lhassa apso est un excellent gardien doté d'une belle houppelande de poils. D'ailleurs, son nom signifie «chien aboyeur poilu». Sous cette fourrure abondante se cache un petit chien robuste à forte personnalité, recherchant la compagnie de l'homme, très attaché à son maître et adaptable aux styles de vie les plus variés. Malgré son aspect glamour, il possède un caractère affirmé et indépendant, typique des races

La couleur de son pelage...

Le doré, le sable, le miel, le gris foncé, l'ardoise et le fumé. La robe parti colore - noire, blanche et brune - est également admise.

L'entretien de son pelage...

Le poil exige un entretien quotidien: il doit être brossé à l'aide d'une brosse à poils durs et peigné jusqu'à la racine en insistant sur la face et le ventre. Les poils au-dessus des yeux peuvent être retenus sur le front pour des raisons de confort. La robe peut faire l'objet d'une coupe courte toutes les 4 à 6 semaines, ce qui n'empêche pas les soins quotidiens. Un poil mal entretenu feutre et forme des nœuds à l'origine de troubles cutanés et d'un inconfort majeur orientales, et une grande assurance. Très fidèle, son affection vous sera acquise, mais ne vous attendez pas à ce qu'il obéisse à tous vos ordres. C'est un compagnon joyeux, affectueux, sensible et très empathique à l'égard de son maître, mais dont la robe exige un entretien constant. Le Lhassa Apso était à l'origine un chien de compagnie, de garde et un «porte-bonheur» élevé dans les monastères tibétains. Introduit en Angleterre vers 1930, son premier standard officiel date de 1934. En France, la race n'est apparue que vers 1950.

Son milieu...

Ce petit chien adaptable peut vivre en ville ou à la campagne. Il préfère un Jardin où jouer en toute liberté mais, s'il n'en a pas, il saura se contenter de trois ou quatre promenades quotidiennes, brèves mais stimulantes.

Son maître...

Son maître doit apprécier son indépendance et sa volonté, et consacrer beaucoup de temps à l'entretien de son poil, aux parties de jeu et aux caresses. Il peut aussi bien s'épanouir auprès d'une personne retraitée à laquelle il vouera un attachement exclusif qu'au sein d'une famille dynamique ­l'essentiel, pour lui, est d'être aimé. Mais si vous ne pouvez pas entretenir son poil quotidiennement, ce chien n'est pas pour vous 1

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Une socialisation précoce est nécessaire à une cohabitation harmonieuse avec des congénères: ce petit chien est naturellement méfiant envers les étrangers, les chiens y compris. Les mâles, en particulier, peuvent se montrer agressifs envers d'autres mâles. En général, le Lhassa Apso s'entend bien avec les chats et les petits animaux du foyer, mais adore pourchasser les chats étrangers.

Son foyer d'accueil...

Enjoué et affectueux, le Lhassa Apso est un formidable chien familial à condition que l'on comprenne ses besoins et ses exigences. Il est le compagnon idéal des enfants responsables, mais déteste être manipulé.

Son besoin d'exercice...

Très adaptable, il n'a pas besoin de beaucoup d'exercice et de courtes promenades quotidiennes suffisent à le maintenir en forme, mais il apprécie les longues balades en compagnie de son maître.

Son éducation...

Il est moyennement facile à éduquer. Intelligent, il peut apprendre tout ce qu'il veut, mais le problème est de lui enseigner ce qu'il ne veut pas. Il n'est pas très réceptif aux ordres, mais doit apprendre les bonnes manières. Son éducation doit être précoce, ferme, juste, cohérente et, surtout, ludique. Il adore les récompenses alimentaires. En revanche, vous n'obtiendrez rien par les réprimandes.

Ses qualités...

Joyeux, affirmé, vif, équilibré, robuste, énergique, fidèle, affectueux et intelligent,

Ses défauts...

L'entretien de son poil est très contraignant et l'apprentissage de la propreté peut poser problème.

Sa santé...

Le Lhassa Apso jouit d'une santé robuste, mais peut être sujet à l'atrophie rétinienne progressive et à la néphropathie juvénile.

 
 


 
Création et Référencement ID Agir