Brosse pour les chiens Lévrier russe

 

 

X

X

X

X

X

 

Il est probable que cette race aristocratique soit issue au moins en partie d'un élevage de lévriers amenés en Russie depuis le Moyen-Orient. Le barzoï, qui existe sous une forme identifiable depuis plus de cinq siècles, était un favori des tsars de Russie. Chassant en paires ou en trios, ces chiens pouvaient devancer un loup et le traîner par le cou; ils l'immobilisaient au sol plutôt que de le ruer séance tenante. Les chasses accompagnées de barzoïs étaient à l'époque des événements d'une grande solennité. Plusieurs d'entre eux furent offerts en cadeau à d'autres souverains européens, ce qui contribua à assurer la survie de la race après la révolution bolchevique. Étant donné les liens étroits qui les unissaient à la dynastie détrônée, le nombre de barzoïs déclina rapidement après 1917.

Le nom de ce chien vient du mot russe borzyi, qui signifie «rapide». Il s'agit d'un chien de chasse typique, comme en témoignent sa longue tête étroite et sa carrure de lévrier ainsi que son pas élégant lorsqu'il court. On l'appelle aussi le lévrier russe.

Une socialisation précoce permet d'éviter que sa méfiance naturelle envers les étrangers se transforme en timidité excessive. Le premier standard officiel de la race date de 1650. Dès la fin du XIXe siècle, l'Europe et l'Amérique possédaient des élevages importants de Barzoïs. En Russie, il est devenu un chien de compagnie très apprécié, mais il reste aussi utilisé pour la chasse. Elevé pour la chasse au loup, au renard et au lièvre. Aujourd'hui, il est très apprécié comme chien de compagnie pour son calme, sa douceur, ses bonnes manières naturelles et comme spécimen d'exposition pour sa beauté. Il est très attaché à sa famille et doué d'empathie à l'égard des siens. Mais il reste un chasseur né qui a absolument besoin de se promener, de courir régulièrement. Même si vous consacrez tout votre temps à sa socialisation et à son éducation, si vous n'êtes pas patient et cherchez un modèle d'obéissance, choisissez une autre race.

La couleur de son pelage...

La robe offre une combinaison de toutes les couleurs, excepté le bleu, le marron et les dérivés de ces couleurs. Toutes les couleurs peuvent être uniformes ou pie.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Le Barzoï s'entend plutôt bien avec ses congénères, en particulier avec d'autres lévriers. Il peut cohabiter pacifiquement avec les chats du foyer s'II est élevé avec eux. Mais il ne peut s'empêcher de courir après tout ce qui bouge et ressemble, de près ou de loin, à une proie.

L'entretien de son pelage...

Le poil soyeux et ondulé feutre et s'emmêle s'il est mal entretenu, mais réclame moins d'entretien que la plupart des races à poil long: un coup de brosse et de peigne tous les deux ou trois Jours suffit à le maintenir en bon état Des soins supplémentaires sont nécessaires en période de mue.

Son milieu...

Comme ce chien a besoin d'espace, une maison spacieuse avec un grand jardin bien clos lui convient parfaitement Il peut vivre en banlieue, à condition d'avoir suffisamment d'exercice, mais ne supporte pas de rester enfermé dans un appartement Il doit avoir accès à des espaces lui permettant de courir en liberté et en toute sécurité, loin des voitures et des animaux de ferme.

Son foyer d'accueil...

Le Barzoï n'est pas le chien familial idéal, en raison de son besoin énorme d'exercice, de son fort atavisme de chasseur et de sa nature hypersensible. Il convient davantage aux foyers sans enfant Il s'entend bien avec des enfants matures s'il est élevé avec eux, mais déteste les manipulations brusques et se révèle très sensible au toucher - s'il est surpris, il peut montrer les dents.

Son besoin d'exercice...

Le Barzoï doit énormément se dépenser Il doit marcher au moins une heure par Jour et pouvoir courir en liberté. Mais il est difficile de trouver des endroits sûrs où le lâcher; car il possède un Instinct de chasseur très développé et ne répond pas au rappel. La solution peut consister à l'Inscrire dans un club de courses de Lévriers où ces chiens pourchassent de faux lièvres.

Son maître...

Il lui faut un maître actif, de préférence vivant en milieu rural, qui apprécie un chien sensible et prêt à

Son éducation...

Indépendant, têtu et peu obéissant de nature, le Barzoï est très difficile à éduquer Néanmoins, il doit être correctement socialisé et éduqué pour devenir un compagnon agréable. Adoptez une approche douce, patiente et cohérente, car ce chien est très vulnérable au stress et il réagit mal aux brutalités.

Ses défauts...

C'est un chasseur né qui, une fois lâché, est très difficile à rappeler. Nerveux, il réagit mal au stress. Il doit être socialisé de bonne heure pour éviter de devenir craintif, à la dilatation/torsion de l'estomac. Il peut aussi être affecté par la dysplasie de la hanche et l'atrophie rétinienne progressive (dégénérescence de la rétine). Il est sensible aux anesthésiques.

Ses qualités...

Fier, élégant, doux, calme, affectueux, indépendant, fidèle, vif, sensible et équilibré.

Sa santé...

Le Barzoï est généralement robuste.
 
 


 
Création et Référencement ID Agir