Brosse pour les chiens Dogue allemand

 

 

X

X

 

Au Moyen Âge, ses ancêtres étaient utilisés en meutes comme chasseurs de sangliers; cette race était beaucoup plus féroce à cette époque. Au XIX siècle, le dogue allemand fut transformé en un chien plus grand, plus léger et bien plus amical. En 1876, il fut reconnu comme le chien national de l'Allemagne. Au cours de la décennie suivante, il gagna en popularité aussi bien au Royaume-Uni qu'aux États-Unis, à la fois comme animal de compagnie et comme participant à des expositions canines. Aux États-Unis, ses oreilles sont souvent coupées, ce qui lui confère une apparence plus alerte. Les oreilles non coupées, qui sont la norme en Europe, pendent de chaque côté de la tête, lui donnant, selon certains, un aspect plus amical.

Bien que le dogue allemand détienne le record du plus gros chien du monde, la race est en général un peu plus petite que le lévrier irlandais. C'est un géant amical et sympathique, même si sa taille et son aboiement sonore peuvent être intimidants. Son tempérament est digne et son port, altier. Même s'il s'entend bien avec les enfants, il peut leur faire peur d'entrée de jeu à cause de sa taille. Ce chien ne vous convient pas si vous disposez d'un espace restreint, notamment parce qu'avec sa nature enthousiaste et sa queue puissante, il peut facilement renverser les objets par accident.

Il est le plus grand des chiens de compagnie. Ses ancêtres chassaient le gros gibier, gardaient les châteaux et tenaient compagnie aux seigneurs. Sa noblesse et son allure lui ont d'ailleurs valu le surnom d'«Apollon des chiens». Doux, d'un caractère gentil, ce chien a absolument besoin de compagnie et d'un maître qui consacre tout son temps à sa socialisation et à son éducation. Le Dogue allemand est issu des grands Molosses de l'Antiquité. Appelé Great Dane, «Grand

Danois», par les Anglais, ce chien est bel et bien d'origine allemande. La variété à l'origine du type actuel a été élevée en Allemagne à partir de la fin du XVIIIe siècle. C'est le chien national des Allemands depuis 1876.

La couleur de son pelage...

On distingue plusieurs couleurs: le Dogue fauve, dont la couleur de fond va du jaune or clair au jaune or intense, avec un masque noir désiré; le Dogue bringé, aux mêmes couleurs de fond, avec des rayures noires régulières et un masque noir; le Dogue arlequin (blanc bigarré de noir) ; enfin, le Dogue noir; de couleur non: de laque, des marques blanches étant admises.

L'entretien de son pelage...

Son poil court et lisse est facile à entretenir: un brossage régulier à l'aide d'une brosse dure en soie de sanglier ou le passage d'un gant de toilettage suffisent à ôter les poils morts.

Son foyer d'accueil...

Le Dogue allemand aime la vie de famille s'il est traité avec respect et si l'on s'en occupe. Il s'entend bien avec les enfants, mais risque de les renverser involontairement. Les Dogues de moins de trois ans, sont déconseillés auprès des enfants en bas âge ou des personnes âgées, car ils sont turbulents et maladroits.

Son milieu...

Cette race géante a besoin de beaucoup d'espace et d'un grand jardin bien clos. Elle n'est pas faite pour vivre dans un petit appartement ou une maison aux pièces exiguës et encombrées, en raison de sa taille et de son poids, il risque de blesser involontairement des animaux plus petits. Bien que les adultes soient généralement doux, les jeunes Dogues ne connaissent pas leur force et peuvent malmener des congénères plus petits en jouant.

Son besoin d'exercice...

Le Dogue allemand a un besoin d'exercice modéré, au moins une longue promenade quotidienne et la possibilité de courir en liberté. Si vous aimez marcher, n'hésitez pas à lui faire parcourir de longues distances. Afin de le maintenir en forme, vous pouvez aussi le faire participer à des activités sportives comme l'agilité et le fly-bail. Seuls les chiots de moins d'un an ne doivent pas faire trop d'efforts.

Son maître...

Il lui faut un maître expérimenté et fort physiquement. car c'est un chien puissant et parfois têtu. Étonnamment sensible, il doit être traité avec douceur; calme et assurance. Il ne convient pas aux inconditionnels de la propreté, car il perd ses poils, bave et a tendance à casser beaucoup d'objets.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Le Dogue allemand s'entend plutôt bien avec d'autres animaux s'il a été correctement socialisé.

Son éducation...

Le Dogue allemand est facile à éduquer: mais peut se montrer têtu. Avec une race de cette taille, l'éducation doit commencer très tôt. Il est impensable de laisser un adorable chiot prendre l'habitude de sauter sur les visiteurs pour les accueillir car; à l'âge adulte, il pèsera aussi lourd qu'eux 1 Ce chien étant sensible, adoptez une approche basée sur les encouragements et les félicitations. Une éducation répressive serait contre-­productive.

Ses qualités...

Sociable, doux, Intelligent équilibré, affectueux, facile à vivre et Inspirant le respect par son allure noble.

Ses défauts...

Une socialisation précoce est indispensable pour éviter la timidité ou l'agressivité à l'âge adulte. Certains sujets sont dominants et très attachés à leur territoire. La race bave abondamment et est surette aux flatulences.

Sa santé...

Le Dogue allemand est de santé assez fragile et son espérance de vie est courte. Il peut souffrir de dysplasie de la hanche et du coude, d'affections cardiaques, surtout par dilatation/ torsion de l'estomac, de tumeurs, d'hypothyroïdie, de la maladie de von Willebrand, d'affections oculaires et de blessures à la queue. Choisissez un éleveur sérieux pour acquérir un chiot issu d'une lignée à longévité élevée.

 
 


 
Création et Référencement ID Agir