Err

Brosse pour les chiens Chow-Chow

 

 

X

X

X

X

X

 

Cette vieille race asiatique est singulière à plusieurs égards, dont sa langue bleuâtre. Son nom est issu d'un mot cantonais signifiant «comestible», qui rappelle que ces chiens étaient élevés en Chine largement à des fins alimentaires.

Les origines du chow-chow se sont perdues dans la nuit des temps, mais certains estiment qu'il pourrait être issu de croisements entre le dogue du Tibet et le samoyède, encore que cela soit discutable. Il est apparu en Grande-Bretagne vers 1780, lorsqu'une paire de ses représentants fut ramenée de Chine. En 1828, le zoo de Londres fit l'acquisition de deux autres chows-chows, mais c'est après que la reine Victoria s'en soit procuré un que ce chien devint à la mode. Dans leur contrée d'origine, en plus d'être élevés pour leur viande, les chows-chows étaient utilisés comme chiens de garde, compagnons de chasse et pour tirer des charrettes.

Le chow-chow ne gagnerait certainement pas un concours d'obéissance, car il est très indépendant. Cela rend le dressage très difficile, d'autant plus qu'il ne s'entend ni avec ceux de sa race ni avec les autres chiens. Si jamais vous décidez d'acquérir une de ces bêtes, il vous Faudra consacrer énormément de temps à son dressage; de toute évidence, ce chien ne convient pas à un néophyte. Le toilettage exige aussi beaucoup de temps, en particulier pour les chiens à poil long. Gardez à l'esprit que la forme de son faciès peut influencer son comportement: la vision latérale du chow-chow - dont les yeux sont profondément enfoncés dans leur orbite - est faible, aussi est-il est susceptible de réagir avec nervosité lorsqu'on l'approche de cet angle.

Sous ses airs Je gros nounours, le Chow-Chow cache un vrai tempérament. Doté de nombreuses qualités, il n'est pas à mettre entre toutes les mains. Indépendant, réservé, voire distant de nature, il est aussi très volontaire, souvent têtu et dominant. Ce n'est pas un chien facile pour un maître inexpérimenté. En revanche, il est totalement dévoué à sa famille et très protecteur. Aux côtés d'un maître qui le comprend et le socialisé, il est un compagnon absolue, calme, bien élevé et très propre. Sans cela, sa méfiance à l'égard des étrangers et son sens marqué du territoire peuvent le rendre agressif. Il y a 2000 ans, le Chow-Chow vivait déjà en Chine. Il est arrivé en Angleterre en 1760, uniquement dans les zoos, et en France en 1900, comme animal de compagnie. Le type moderne possède un corps plus massif, un poil plus fourni et une face plus aplatie que le type d'origine, et est donc de santé plus fragile.

La couleur de son pelage...

La robe est unicolore - noire, bleue, fauve, crème ou blanche, sans taches - ou pluri colore. Le dessous de la queue et l'arrière des cuisses sont souvent plus clairs.

L'entretien de son pelage...

Il existe deux variétés. La variété à poil court possède un poil dense et pelucheux qui réclame un petit brossage quotidien, un entretien hebdomadaire plus minutieux et des soins supplémentaires pendant la mue, deux fois par an. Sinon, le poil feutre. La variété à poil long est plus facile à entretenir, mais elle exige des soins réguliers.

Son foyer d'accueil...

Tout dépend de la personnalité du chien, de celle de sa famille et de la qualité de sa socialisation. Certains sujets adorent la vie de famille et les enfants, d'autres beaucoup moins. De plus, ce chien a tendance à réserver son affection à une seule personne. Par conséquent, n'envisagez cette race que si vous la connaissez bien.

Son milieu...

Calme et bien élevé, ce chien apprécie un intérieur bien tenu, bien ordonné et un foyer à la vie organisée. Même s'il aime la campagne, il peut s'adapter à la vie urbaine, y compris en appartement, à condition d'avoir suffisamment d'exercice.

Son maître...

Un maître qui apprécie avant tout le caractère indépendant typique des races orientales. Un maître confiant et expérimenté, suffisamment affirmé pour imposer le respect et patient pour l'obtenir: Enfin, un maître prêt à passer beaucoup de temps à la socialisation, à l'éducation et à l'entretien de son chien.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Là encore, la qualité de la socialisation est déterminante. S'il a été habitué à côtoyer d'autres animaux dès son plus jeune âge, le Chow-Chow s'entend généralement bien avec les animaux du foyer: Il a tendance à se désintéresser des congénères étrangers, mais à se montrer agressif envers ceux du même sexe. Soyez vigilant avec les petits mammifères, car ce chien possède un fort atavisme de chasseur.

Son besoin d'exercice...

L'exercice dont il a besoin est modéré, pour sa taille: 3 kilomètres par jour en moyenne, répartis sur deux sorties. Ce chien adore les longues promenades, mais il est très vulnérable aux coups de chaleur par temps trop chaud. Si vous aimez le jogging et la randonnée, envisagez une autre race.

Son éducation...

Mauvaise. Indépendant, dominant, le Chow-Chow ne coopère que s'il en a envie. Il réagit, mais uniquement quand il l'a décidé, à une éducation ferme, patiente et cohérente. Les chiots ayant souvent de bonnes manières naturelles, de nombreux propriétaires négligent l'éducation et se retrouvent confrontés plus tard à des troubles du comportement.

Ses qualités...

Intelligent, très dévoué, digne, fier; indépendant, protecteur; calme, naturellement propre et bien élevé.

Ses défauts...

C'est une race très individualiste dont l'entretien, la socialisation et l'éducation sont contraignants. Choisissez un éleveur d'excellente réputation: certaines lignées ont un tempérament qui laisse à désirer: De plus, la race est sujette à de nombreux problèmes de santé.

Sa santé...

La race est prédisposée à un certain nombre d'affections héréditaires, dont l'entropion (enroulement de la paupière vers l'intérieur nécessitant souvent une opération correctrice), les affections cutanées, les maladies thyroïdiennes, la dysplasie de la hanche, les troubles cardiaques et le cancer: De plus, son corps lourd et son museau court la rendent vulnérable aux coups de chaleur.

 
 


 
Création et Référencement ID Agir