Brosse pour les chiens Braque de Weimar

 

 

X

X

 

L'apparence du braque de Weimar est unique, en bonne partie en raison de sa robe grise dont les nuances vont d'une teinte légèrement argentée à un gris souris plus sombre. La couleur de ses yeux expressifs varie de l'ambre au gris.

Cette race fut créée en Allemagne au début du XIX siècle par le grand-duc Charles-Auguste de Weimar, qui cherchait à créer un chien de chasse pouvant exceller dans tous les domaines. Au départ, il croisa des chiens d'arrêt allemands avec des chiens de Saint-Hubert et des chiens de chasse français afin d'améliorer leur vitesse, leurs capacités olfactives et leur endurance. Le courage était aussi important à cette étape, puisque le braque de Weimar était utilisé pour chasser le sanglier et même l'ours, Depuis, il est devenu un chasseur de gibier à plumes. Ces bêtes étaient tellement prisées qu'il n'était pas permis de les élever librement; de fait, de strictes mesures de contrôle gouvernèrent leur propriété jusqu'au début des années 1930.

Ce chien de chasse réunit tous les atouts de ses ancêtres, étant à la fois un chien d'arrêt, un très bon traqueur et même un rapporteur. Encore aujourd'hui, il est très apprécié pour sa polyvalence. Sa magnifique apparence et l'élégance de sa démarche en font un chien extrêmement populaire dans les expositions canines. Le braque de Weimar s'avère un excellent animal de compagnie, en particulier à la campagne, là où l'exercice et les longues promenades quotidiennes feront son bonheur. Il convient parfaitement à un foyer comptant des enfants débordants d'énergie, car il adore jouer. Il est important de pouvoir disposer d'un vaste jardin où il puisse courir derrière des balles et attraper au vol des frisbees, qu'il rapportera avec enthousiasme.

Chez les chiens, et ses yeux clairs, le Braque de Weimar est un chien de chasse aussi beau que complet et un compagnon intelligent, enthousiaste et très dévoué à son maître. C'est aussi un chien puissant, extrêmement dynamique, au caractère dominant, qui a besoin d'être entouré, aimé, socialisé et éduqué par un maître expérimenté et affirmé. Entre de bonnes mains, il ne supporte pas de rester inoccupé. S'il s'ennuie et ne se dépense pas suffisamment, il peut devenir possessif, surprotecteur, agité, bruyant et destructeur. Au XIXe siècle, ce chien a séduit les grands-ducs de Saxe-Weimar qui ont alors entrepris son élevage. Auparavant, seuls les chasseurs et les forestiers du centre de l'Allemagne élevaient ce chien. Le Braque de Weimar serait la plus ancienne race de chiens d'arrêt allemands. Apparue dans les années 1900, la variété à poil long est peu répandue.

La couleur de son pelage...

La robe est gris argenté, gris brunâtre ou gris souris et peut avoir toutes les nuances dans ces teintes. Une raie foncée dite «raie d'anguille» est présente sur le dos. Les yeux sont couleur ambre ou bleu gris, mais jamais sombres. Les chiots naissent avec des rayures qui disparaissent avant leur sevrage.

L'entretien de son pelage...

Son poil est facile à entretenir: un brossage bihebdomadaire, quotidien en période de mue, suffit à éliminer les poils morts. La variété à poil long exige un peignage régulier des franges derrière les oreilles et les membres, ainsi que sur la queue.

Son foyer d'accueil...

À condition d'avoir la possibilité d'utiliser pleinement ses qualités de chien de travail, le Braque de Weimar est un remarquable chien familial, généralement doux et fiable avec les enfants. Puissant et turbulent, il est déconseillé dans les foyers avec des tout-petits ou des personnes âgées. Son impétuosité et son fort caractère sont toujours à prendre en compte.

Son milieu...

Ce chien a besoin de vivre à la campagne, de disposer d'un jardin bien clos et d'avoir accès à de grandes étendues pour se dépenser: il ne peut pas vivre en appartement ou dans une maison dotée d'un jardinet.

Son maître...

Il lui faut un maître fort physiquement et mentalement, capable de l'éduquer avec douceur et fermeté, et qui apprécie la vie au grand air: Il est déconseillé aux maîtres inexpérimentés, sédentaires ou trop fragiles, car c'est un chien de travail qui réclame beaucoup d'exercice et une éducation adaptée.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Précocement et correctement socialisé, le Braque de Weimar s'entend généralement bien avec ses congénères, mais il possède un caractère dominant et ne cède pas aux provocations. Il peut cohabiter pacifiquement avec les chats du foyer s'il est élevé avec eux, mais son fort atavisme de chasseur le pousse à prendre en chasse les chats des voisins ou les petits mammifères.

Son besoin d'exercice...

Un adulte doit se dépenser beaucoup, tous les jours, et avoir la possibilité de courir en liberté. Les chiots âgés de moins de neuf mois doivent se limiter à de courtes promenades et à des jeux dans le jardin pour ne pas entraver leur croissance osseuse.

Ses défauts...

Dominant et affirmé, ce chien a besoin d'être toujours occupé à une tâche. Il peut être agressif envers ses congénères s'il n'a pas été correctement socialisé.

Son éducation...

Tout dépend du maître. Ce chien est exigeant, volontaire et se lasse vite. Mais si vous adoptez une approche douce et ferme dans le cadre d'une éducation précoce, vous obtiendrez de bons résultats. Soyez patient et veillez à ce que les séances d'éducation soient courtes et stimulantes.

Ses qualités...

Intelligent, sociable, courageux, dévoué, protecteur, sensible, puissant et polyvalent.

Sa santé...

Robuste, le Braque de Weimar peut souffrir d'entropion, de cataracte, de dysplasie de la hanche, de dilatation/torsion de l'estomac et de malformations cardiaques. Une croissance trop rapide des chiots est également fréquente chez cette race.

 
 


 
Création et Référencement ID Agir