Brosse pour les chiens Bichon frisé

 

 
X
X

 

Rares sont les races aussi mignonnes que le Bichon frisé, adorable boule de poils blanche aux yeux et à la truffe noir jais. D'une vivacité et d'une vitalité incroyables, le Bichon frisé déborde de joie de vivre et d'affection. Ce délicieux compagnon exige, en retour, beaucoup d'attention et de caresses. Plus résistant qu'il n'en a l'air, il apprécie les longues promenades et les épreuves d'agilité. L'entretien de son poil est particulièrement contraignant. Volontaire, souvent têtu et manipulateur, il peut devenir le petit tyran du foyer s'il ne reçoit pas une éducation ferme dès son plus jeune âge. L'histoire du Bichon frisé témoigne de son adaptabilité. Favori des salons et des cours royales au XVIIe siècle, il a ensuite accompagné les musiciens ambulants et exécuté des tours dans les cirques avant de devenir chien de compagnie populaire et d'exposition au milieu du XX siècle, statut que ce petit chien gai mérite bien.

La couleur de son pelage...

La robe est toujours blanche. De légères marques crème ou abricot peuvent exister avant 1 8 mois. au chien la silhouette désirée. La coupe courte est souvent jugée plus commode par les propriétaires.

Son foyer d'accueil...

Très gai et extrêmement sociable, le Bichon frisé trouve sa place dans une famille qui lui consacre un maximum de temps. Il n'est pas adapté aux foyers avec de très jeunes enfants, car il aime être le centre d'intérêt Il ne voudra partager ni ses jouets, ni l'affection de ses martres avec des enfants en bas âge. De plus, il est vulnérable aux bambins qui ont tendance à le prendre pour une peluche.

L'entretien de son pelage...

Son poil nécessite beaucoup de soins: brossage et peignage quotidiens, bains réguliers et coupe toutes les 4 à 6 semaines. La face mérite une attention particulière pour éviter l'apparition de traînées marron disgracieuses autour des yeux et de la bouche. La robe naturelle est une masse de poils tire-bouchonnés.

Son milieu...

Le Bichon frisé vit aussi bien en ville qu'à la campagne et s'adapte à tous les styles de vie, ou presque, à condition d'avoir suffisamment d'exercice et d'affection. Dans l'idéal, il préférera un jardin.

Son maître...

Ce petit chien a besoin d'une attention extrême et donc d'un maître à plein temps. Il s'épanouit avec un maître dynamique, prêt à jouer souvent avec lui, affectueux mais suffisamment ferme et patient pour ne pas en faire un «enfant gâté», et qui apprécie les longues séances de soins du poil.

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

Cette race facile à vivre s'entend généralement bien avec les autres chiens et chats du foyer. Une socialisation précoce est importante pour lui apprendre à se comporter correctement avec des congénères de grande taille. Il faut le surveiller en présence de chats étrangers et de rongeurs, car il a tendance à les prendre pour des jouets.

Son besoin d'exercice...

Le Bichon frisé est très adaptable. Il n'a pas besoin de beaucoup d'exercice, mais il apprécie d'avoir l'occasion de se dépenser au maximum, car il déborde d'énergie. Faites-le jouer et courir dans la maison. Si vous habitez en ville, faites de courtes promenades plusieurs fois par jour. À la campagne, donnez-lui un bain après une longue balade dans la nature.

Son éducation...

Sa joie de vivre et sa vitalité naturelle, ainsi que son caractère entêté et affirmé, ne facilitent pas son obéissance aux ordres, mais il peut être un bon élève si vous réussissez à capter et maintenir son attention. Donnez-lui une éducation douce et ferme, mais montrez-vous patient et persévérant, car ce petit chien met du temps à devenir mature.

Ses qualités...

Gai, plein d'allant, sociable, affectueux, joueur, extraverti, vif intelligent, non agressif et très agréable à vivre.

Ses défauts...

Il peut être trop exubérant si vous souhaitez un animal doux et docile. L'entretien de son poil est très contraignant. Il est volontiers aboyeur.

Sa santé...

Le Bichon frisé est généralement robuste, mais il peut être sujet à la luxation de la rotule, à la dysplasie de la hanche, à l'hémophilie et aux troubles cardiaques. Des cas d'atrophie rétinienne progressive (dégénérescence de la rétine aboutissant à la cécité) ont été signalés.

 
 


 
Création et Référencement ID Agir