Brosse pour les chiens Berger australien américain

 

 

X

X

X

 

Le nom berger australien est trompeur, car cette race fut créée aux États-Unis. Ce gardien a été employé aussi bien auprès des bovins que des moutons, ce qui témoigne de sa polyvalence. Au cours des dernières années, sa popularité dans les expositions canines s'est accrue.

L'ascendance de cette race débute dans les Pyrénées, cette chaîne de montagnes à cheval entre la France et l'Espagne. Au début du XIX siècle, des bergers de la région se fixèrent en Australie, amenant avec eux leurs chiens, qui subirent alors des croisements avec divers types de colleys. Un certain nombre de ces bêtes firent leur apparition aux États-Unis et la race devint particulièrement commune en Californie où elle était employée comme chien de berger. Aujourd'hui, la polyvalence de ces chiens est reconnue: ils ont été utilisés dans des missions de recherche et de secours, auprès de personnes malentendantes et comme chiens renifleurs de narcotiques. Peu importe la tâche pour laquelle on l'a dressé, le berger australien s'y dévouera corps et âme.

Le berger australien est un compagnon idéal, qui devance presque d'instinct ce qu'on attend de lui quand il est entre les mains d'un maître sensible. Mais le dressage est important, en particulier parce qu'il amène le chien et son maître à établir un lien étroit d'un des traits peu communs de ce chien est sa robe aux couleurs personnalisées, ce qui permet de le distinguer à bonne distance. Dans certains cas, la queue est courte. Récemment, afin de rendre cette race mieux adaptée à un environnement domestique, des éleveurs ont créé une forme miniaturisée, qui n'en possède pas moins les mêmes attributs.

Ce chien est américain, adapté à la vie des ranchs. Cousins des Kelpies, les «vrais» Bergers australiens, et des Bouviers australiens, ses ancêtres ont été importés d'Australie, puis sélectionnés en Californie il y a 50 ans. Les origines de ce chien étant aussi basques, on peut dire qu'il est américano-australo-basque. En France, la race n'a été reconnue qu'en 1996. Surnommé little blue en raison de sa robe bleu merle typique, ce chien est un chien de troupeau, dont il possède les qualités: intelligence, ténacité, dynamisme et polyvalence. Il a besoin de travailler, d'être toujours occupé. Comme son rôle de rassembleur de troupeaux n'est plus d'actualité, il se reconvertit dans les sports ludiques ou utilitaires. C'est une race exigeante, au fort tempérament, à l'instinct protecteur très développé et au sens territorial souvent marqué. Ce n'est pas le chien idéal pour un maître inexpérimenté, mais c'est un compagnon dévoué et gratifiant s'il est bien socialisé et éduqué.

La couleur de son pelage...

Il existe quatre coloris: le noir; le bleu merle, le rouge merle et le rouge. Dans une robe merle, le noir ou le rouge se transforment en zones gris foncé ou rougeâtres, irrégulières et comme déchiquetées sur un fond plus clair Ces quatre couleurs peuvent s'accompagner de marques blanches sur la tête, d'un large collier blanc sur le poitrail ou de marques feu.

L'entretien de son pelage...

Le pelage dense réclame un brossage minutieux à l'aide d'une brosse à poils durs deux ou trois fois par semaine pour ôter les poils morts.

Son foyer d'accueil...

L'Aussie est un remarquable chien de famille, dévoué et protecteur; à condition d'avoir suffisamment d'activité physique et mentale. Les familles très prises par leur travail et avec de jeunes enfants n'ont pas suffisamment de temps à consacrer à cette race hyperactive.

Son milieu...

Débordant d'énergie, l'Aussie est adapté à la vie rurale - une maison avec un grand jardin et la possibilité de courir dans la campagne. La vie urbaine ne lui offrira pas suffisamment d'exercice.

Son maître...

L'Aussie a besoin d'un maître actif, expérimenté, qui consacre tout son temps à sa socialisation et à ses activités quotidiennes; n'oubliez pas que c'est avant tout un chien polyvalent. Il n'aime pas la solitude et réclame une présence de tous les instants. S'il s'ennuie, il devient destructeur

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

L'Aussie s'entend généralement bien avec les autres animaux, à condition d'avoir été socialisé de bonne heure. Soyez vigilant avec les chats des voisins ou les petits mammifères (hamsters, etc.), car il a tendance à les pourchasser. Certains sujets très dominants doivent être surveillés de près.

Son besoin d'exercice...

Un besoin énorme! C'est un chien qui a de l'énergie à revendre et dont l'équilibre dépend de la capacité de son maître à employer ce besoin d'activité. Il doit marcher au moins une heure par jour à un rythme soutenu, beaucoup jouer et être sans cesse stimulé mentalement.

Son éducation...

Adoptez une approche patiente et progressive, car l'Aussie se développe lentement. Il aime plaire à son maître, mais il a besoin de comprendre ce qu'il fait et pourquoi il le fait. Il réagit mieux aux encouragements qu'aux punitions.

Ses qualités...

Intelligent, débordant d'énergie, dévoué, affectueux, attentif, réceptif, enthousiaste, protecteur; polyvalent et obéissant.

Ses défauts...

Son besoin vital d'être toujours occupé à quelque chose. Sachez que les tempéraments diffèrent selon les lignées, alors rencontrez les parents avant de choisir le chiot.

Sa santé...

Les Bergers australiens américains sont robustes, mais peuvent être affectés par des affections hérédi­taires comme la dysplasie de la hanche, la luxation de la rotule, les troubles cutanés et les tares oculaires (cataracte juvénile, anomalie de l'œil du Colley, atrophie rétinienne progressive, glaucome... ). Les parents doivent avoir été certifiés indemnes de dysplasie de la hanche et de tares oculaires. Un chiot issu de deux parents merle est souvent sourd ou aveugle.
 
 


 
Création et Référencement ID Agir