Err

Brosse pour les chiens Akita-Inu

 

 

X

X

X

X

X

 

Cette race porte le nom d'une préfecture du nord du Japon située sur l'île de Honshu, où elle a été conçue. Comme son apparence en témoigne, l'akita inu est un spitz. Ses ancêtres étaient probablement originaires des régions nordiques de l'Asie continentale.

À ses débuts, il y a 400 ans, l'akita inu était un chien de combat. Plus tard, il fut apprécié comme chien policier et chien de garde. Sa bravoure fut aussi mise à l'épreuve comme chasseur d'ours et de sanglier. Il poursuivait également le cerf, si bien qu'on lui donna le nom de lévrier japonais. L'évolution de l'akita inu vers la race actuelle débuta dans les années 1920, en grande partie grâce aux efforts d'un éleveur nommé Hiroshi Saito. Sa popularité monta en flèche dans les années 1980; il compte actuellement des adeptes dans le monde entier.

La loyauté de l'akita inu fut illustrée par un chien nommé Hachi, dont le dévouement capta l'attention de tout le Japon. Chaque matin à Tokyo, il accompagnait le professeur Eizaburo Ueno à la gare, d'où celui-ci prenait le train jusqu'à l'université, et le soir il attendait son maître devant la gare pour revenir avec lui à la maison. Un soir de 1925, le chien était à son poste comme d'habitude, mais M. Ueno ne s'y est pas présenté, il était décédé à son bureau dans la journée. Tous les jours jusqu'à sa mort neuf ans plus tard, Hachi attendit son maître devant la gare. Désormais, une statue de bronze érigée devant l'édifice rappelle ce modèle de fidélité. Aujourd'hui, l'akita inu est reconnu comme monument national au Japon.

Le plus grand chien japonais est puissant, élégant, d'allure digne. Impressionnant et très séduisant, il est toutefois déconseillé aux personnes n'ayant jamais éduqué de chien. Cet excellent gardien au caractère très affirmé a besoin de nouer une relation étroite avec un maître sûr de lui et d'être correctement socialisé pour empêcher son caractère dominant et sa distance à l'égard des étrangers et des autres chiens de se transformer en agressivité. Entre de bonnes mains, c'est un chien intelligent et docile. Il y a 350 ans, ce chien de chasse au gros gibier habitait la province japonaise d'Akita et était exclusivement réservé aux nobles et à la famille impériale. Il a été introduit aux États-Unis au lendemain de la Première Guerre mondiale et au Royaume-Uni au début des années 1980. Considéré comme le chien national nippon, il représente la race japonaise du groupe des Spitz la plus connue à l'étranger.

La couleur de son pelage...

La robe est soit rouge fauve et sésame (poils rouge fauve avec pointes noires), soit blanc bringé, toutes les couleurs, sauf le blanc, doivent présenter un poil blanchâtre sur la face, sur les parties inférieures du corps, sous la queue et à la face interne des membres. Beaucoup de temps à sa socialisation, son éducation et ses activités, bref être très présents, d'autant qu'un Akita qui s'ennuie devient très destructeur

Sa cohabitation avec d'autres animaux...

La prudence s'impose. L'Akita est très dominant et peut se montrer agressif vis-à-vis de ses congénères. En général, il cohabite pacifiquement avec les femelles mais, entre mâles, la rivalité fait rage! De plus, il n'est pas digne de confiance en présence de chats et de rongeurs.

L'entretien de son pelage...

Son poil dur et épais doit être soigneusement brossé à l'aide d'une brosse à poils durs, au moins deux fois par semaine et quotidiennement durant les mues biannuelles, particulièrement abondantes.

Son milieu...

L'Akita peut habiter en banlieue comme à la campagne, mais il est trop imposant pour vivre en appartement et doit disposer d'un jardin - efficacement clôturé, car il adore sauter 1 Si vous le promenez dans la nature, surveillez-le de près à proximité du bétail.

Son besoin d'exercice...

L'Akita saisira toutes les occasions de se dépenser Offrez-lui au moins deux promenades d'une demi-heure par jour et, si vous pouvez le sortir davantage, c'est encore mieux! En raison de son fort atavisme de chasseur, il ne doit pas être lâché en liberté là où il est susceptible de rencontrer des animaux de ferme. Faites attention: s'il croise un autre chien qui le provoque, il manifestera son agressivité.

Son foyer d'accueil...

L'Akita peut faire un bon chien familial, mais une race aussi dominante et puissante n'est pas idéale avec des enfants. Ce chien peut être très gentil avec les enfants du foyer, mais supporte mal d'être taquiné, parfois avec brusquerie, et reste très distant à l'égard des enfants étrangers. De nombreux sujets peuvent se révéler dignes de

Son maître...

Seuls les maîtres qui ont déjà éduqué un grand chien au caractère dominant peuvent envisager ce chien magnifique mais difficile à gérer Ils devront consacrer

Son éducation...

L'Akita est difficile à éduquer: il lui faut un maître aussi affirmé que lui, et surtout très patient Vous n'obtiendrez rien par la méthode répressive, Adoptez une approche ferme mais douce, basée sur la récompense et très diversifiée, afin de l'inciter à coopérer et captiver son attention, La socialisation de l'Akita doit être précoce, de préférence au sein de classes pour chiots.

Ses qualités...

Fier; courageux, fidèle, calme, intelligent, protecteur, adaptable et excellent gardien,

Ses défauts...

Il possède un caractère dominateur; d'où la nécessité d'une socialisation et d'une éducation précoces, La discipline lui est indispensable, Il peut se montrer très destructeur s'il s'ennuie.

Sa santé...

Les affections héréditaires qui touchent cette race incluent les tares oculaires (atrophie rétinienne progressive), l'entropion, la dysplasie de la hanche, la luxation de la rotule, les maladies auto-immunes et les troubles cutanés, Les parents doivent être certifiés indemnes de dysplasie de la hanche et de tares oculaires.
 
 


 
Création et Référencement ID Agir